Témoignages

Victime d'agression sexuelle , aujourd'hui militante au sein du CALACS Coup de Coeur de Joliette , elle relève la tête !

Une entrevue audio avec Nicole, victime d’agression sexuelle et militante au CALACS Coup de Cœur de Joliette qui raconte sa démarche et Manon Landry, intervenante au CALACS Coup de Cœur de Joliette qui explique les services offerts aux victimes et à ses proches.   Écoutez le témoignage.

 

Une survivante témoigne

Sabrina,  victime d'agression sexuelle raconte son histoire et Pascale Parent, intervenante au CALACS de RImouski rappelle que " C'est le seul crime où l'on remet en question la responsabilité de la victime. On ne le fera pas sur d'autres crimes. Mais pour les agressions sexuelles, on va se demander si la femme avait bu, c'était quoi son vêtement et on va se questionner sur son passé. »  Consulter l'article "Une victime d'agression raconte son histoire", Radio-Canada, 10 décembre 2014.

 

Une enfance volée

Un vieux médecin à qui je racontais avoir vécu dans une famille dont le père était un pédophile me dit, les yeux pleins de larmes: On vous a volé votre enfance. Cette simple phrase résume en quelques mots toute mon histoire ainsi que celle de tant de personnes ayant grandi dans l'abus.

En effet, une famille où l'agression sexuelle existe et persiste, sans être reconnue ni dénoncée, où l'abus est en quelque sorte normalisé, est une famille où il n'y a pas de sécurité véritable et qui ne peut apprendre à ses enfants la confiance, l'amour, l'intégrité, le respect. Pour ma part, je suis consciente d'avoir appris la méfiance et la peur, d'avoir intégré l'idée que lorsqu'on disait m'aimer, c'est qu'on attendait de moi que je satisfasse les besoins de l'autre. J'y ai appris que je ne valais pas le respect, que si j'exigeais ce respect, je risquais d'être rejetée, abandonnée.

Extrait du Chant du papillon, guérir la blessure de l'inceste, Marie L.  Editions du Réseau Chant de fleurs, 2000

Actualités RQCALACS

20
fév

Ça fait maintenant presque qu’un an et demi qu’on propage le message #OnVousCroit dans les médias traditionnels et sociaux lorsqu’il est question de violence sexuelle. Depuis, on nous reproche de croire les yeux fermés, on nous accuse de sexisme inversé et de nous penser au-dessus des lois, on nous traite d’extrémistes et on nous dit que notre message nuit à notre crédibilité. À tous-tes les sceptiques, qui jugent que notre message #OnVousCroit est futile, vous trouverez, dans les lignes qui suivent, les raisons pour lesquelles nous ne cesserons pas de l’utiliser.

Lire la suite »

9
fév

Montréal, jeudi le 9 février 2017 – Le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) juge inadéquate la déclaration de Gerry Sklavounos et souhaite que le gouvernement Couillard décide de ne pas le réintégrer à son caucus.

Lire la suite »

8
déc

Nous, le Comité conseil du Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS), vous écrivons aujourd’hui, à l’occasion des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes, au sujet de la Stratégie gouvernementale pour prévenir et contrer les violences sexuelles (Stratégie). L’objectif de notre comité est de remettre au centre de la lutte contre les violences sexuelles, les réalités et les expériences plurielles des femmes qui sont traditionnellement mises en marge de la société.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Campagne contre les violences vécues par les femmes locataires

Lire la suite »