Attitude aidante # 12 : ORIENTER VERS LES RESSOURCES

01 septembre 2016

Une agression sexuelle peut engendrer de nombreuses conséquences pour une victime incluant celles associées au syndrome du choc post-traumatique. Même si les victimes ne vivent pas toutes les mêmes conséquences, une chose est certaine : elles vont avoir besoin d’aide pour reprendre du pouvoir sur leur vie. Cette aide peut prendre plusieurs formes et pour cette raison, il existe plusieurs ressources pour répondre aux divers besoins d’une victime d’agression sexuelle. Encouragez-là à aller chercher du soutien : référer, c’est aider. Offrez-lui une « aide tangible » : l’accompagner pour recevoir de l’aide médicale, lui donner de l’information sur ses recours et discuter des options possibles, l’amener voir la police ou l’encourager à consulter un service d’aide, si elle le souhaite. Dites-vous qu’il est possible qu’elle aille chercher cette aide dans quelques semaines voire dans quelques mois. C’est sa décision.


*Cette mise en situation est fictive, elle est uniquement présentée à titre d’exemple :

Lisa a été victime de plusieurs agressions sexuelles de la part de son cousin dans l’adolescence. Aujourd’hui, jeune adulte, Lisa a beaucoup de difficulté à
faire confiance aux hommes dans un contexte de relation amoureuse et souffre de problèmes liés à l’intimité sexuelle. Lisa aimerait bien avoir une  famille un jour et sait qu’elle doit faire face aux conséquences des agressions qu’elle a subies. Lisa se confie à sa collègue Jane et lui raconte ce qui lui est arrivée lorsqu’elle était jeune et des conséquences que cela a engendrées : « J’aimerais bien trouver de l’aide, mais je ne me sens pas assez à l’aise en français pour bien raconter ce que je vis. » Jane réfléchit un peu et se souvient que lors d’une activité de mobilisation dans sa ville, elle avait ramassé le dépliant d’un CALACS qui disait offrir des services en anglais. Jane sort le dépliant de son sac et le donne à sa collègue : « prends-ça, je crois que tu trouveras l’aide dont tu as besoin. »


Pour trouver le Calacs le plus près de chez vous :  http://rqcalacs.qc.ca/calacs.php
 Ou pour connaître l'ensemble des ressources, appelez la ligne d’écoute et de référence provinciale, sans frais 24 heures /7 jours : 1-888-933-9007

 

Téléchargez la version PDF de l'attitude aidante # 12

La campagne #OnVousCroit

 

Voir les attitudes aidantes précédentes

 

Actualités RQCALACS

24
mai

Hier en fin d’après-midi, la CFVF a rencontré le chef du Parti québécois, Jean François Lisée, accompagné de la vice cheffe, Véronique Hivon, et de la représentante de la condition féminine, Catherine Fournier. La CFVF a bien entendu exigé une rencontre avec chacun des chefFEs de partis mais tous n’ont pas donné suite à cette invitation. Cette première rencontre devrait donc être annonciatrice des suivantes…

Lire la suite »

4
avr

Québec, le 4 avril 2018 - Un regroupement historique de personnalités politiques, de personnes impliquées depuis longtemps en faveur des victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale, ainsi que de représentants d’organismes venant en aide aux femmes et aux hommes qui ont subi ces sévices se sont regroupés, en ce 4 avril 2018 à Québec, pour réclamer l’abolition du délai de prescription prévu dans le Code civil du Québec pour les victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale. Or, le 19 décembre dernier, le Protecteur du citoyen du Québec rendait un avis important en cette matière qui donne une forte légitimité aux revendications de ces victimes.

Lire la suite »

3
avr

Un rassemblement sans précédent en faveur de l’abolition du délai de prescription pour les victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale, ainsi que pour l’obtention d’un soutien adéquat à ces personnes

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

#EtMaintenant

Lire la suite »