Les CALACS prêts à déployer le programme Empreinte - Agir ensemble contre les agressions à caractère sexuel

18 octobre 2017

Mercredi 18 octobre 2017 – Hier, mardi le 17 octobre, se tenait le lancement du programme Empreinte – Agir ensemble contre les agressions à caractère sexuel, un nouveau programme de prévention destiné aux jeunes de niveau secondaire, à leurs parents et au personnel scolaire. Après une phase d’expérimentation dans six écoles de différentes régions, le programme est maintenant prêt à être déployé à l’ensemble du Québec pour l’année scolaire 2017-2018. Ainsi, 26 Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) offriront ce programme dans une ou plusieurs écoles de leur territoire, en fonction de leurs ressources et de leur disponibilité. 

« Les intervenantes des CALACS ont toutes les compétences nécessaires pour animer les ateliers du programme Empreinte parce qu’elles ont une grande expertise dans la prévention des agressions à caractère sexuel, et elles sont outillées pour soutenir adéquatement les victimes » affirme Laurie Fradette, coordonnatrice du projet.

Le programme Empreinte – Agir ensemble contre les agressions à caractère sexuel a été développé conjointement par les professeures Manon Bergeron et Martine Hébert, du département de sexologie de l’UQAM ainsi que par le Regroupement québécois des CALACS.

« Une des grandes forces de ce programme, c’est qu’il combine les expertises scientifiques, terrain et expérientielles des CALACS et des chercheures de l’UQAM » souligne Ève-Marie Lampron du Service aux collectivités de l’UQAM, qui soutient le projet.

Le but du programme de prévention, qui s’harmonise avec les apprentissages essentiels en éducation à la sexualité du Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur (MEES), est de réduire la tolérance sociale vis-à-vis les différentes formes de violence sexuelles.

« Nous sommes fières d’avoir mis sur pied un programme qui tient compte de conditions d’efficacité reconnues dans le domaine de la prévention de la violence : une approche globale qui inclut les jeunes mais aussi leur entourage, un nombre d’ateliers suffisant avec des activités interactives et un contenu adapté au développement psychosexuel des jeunes, » soutient Martine Hébert.  

Photo - Lancement du programme
Lancement du programme, 17 octobre 2017

 

Pour information :

Stéphanie Tremblay, agente de communication RQCALACS
Cell. médias : 514-346-5252 | RQCALACS : 514-529-5252
Site web | Facebook | Twitter
stephanie.tremblay@rqcalacs.qc.ca

Actualités RQCALACS

31
mai

Le RQCALACS est à la recherche d'une organisatrice communautaire féministe ayant de l'expérience au niveau de la vie associative et de l'organisation d'événements. Entrée en poste en août 2018

Lire la suite »

24
mai

Hier en fin d’après-midi, la CFVF a rencontré le chef du Parti québécois, Jean François Lisée, accompagné de la vice cheffe, Véronique Hivon, et de la représentante de la condition féminine, Catherine Fournier. La CFVF a bien entendu exigé une rencontre avec chacun des chefFEs de partis mais tous n’ont pas donné suite à cette invitation. Cette première rencontre devrait donc être annonciatrice des suivantes…

Lire la suite »

4
avr

Québec, le 4 avril 2018 - Un regroupement historique de personnalités politiques, de personnes impliquées depuis longtemps en faveur des victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale, ainsi que de représentants d’organismes venant en aide aux femmes et aux hommes qui ont subi ces sévices se sont regroupés, en ce 4 avril 2018 à Québec, pour réclamer l’abolition du délai de prescription prévu dans le Code civil du Québec pour les victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale. Or, le 19 décembre dernier, le Protecteur du citoyen du Québec rendait un avis important en cette matière qui donne une forte légitimité aux revendications de ces victimes.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Commande d'outils de sensibilisation

Lire la suite »