Campagne des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes « Pour lutter contre les violences envers les femmes, tout le monde doit passer à l’action !»

25 novembre 2016

Montréal, le 25 novembre 2016 – Aujourd’hui débute la Campagne des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes. Ceux-ci culminent le 6 décembre, date anniversaire de l’assassinat de 14 femmes en 1989 à l’École Polytechnique. Durant la campagne, cinq magnifiques vignettes illustrant des violences méconnues permettront de sensibiliser le public et d’appeler à des actions concrètes pour lutter contre ces violences : par exemple, la diffusion massive de la pétition exigeant une Commission d’enquête québécoise sur les relations entre les institutions policières et les femmes autochtones ou encore une manifestation de femmes sans statuts le 3 décembre à Montréal.

« Trop de femmes continuent de subir des violences chaque jour. Les dénonciations récurrentes d’agressions sexuelles nous le rappellent continuellement. L’absence de poursuites suite aux dénonciations par les femmes autochtones montre qu’il est plus que temps de lutter contre le racisme et le sexisme systémiques qui les frappent. Malgré cela, notre gouvernement fait la sourde oreille », déplore Mélanie Sarrazin, présidente de la Fédération des femmes du Québec et porte-parole de la campagne.

Élaborée par un large comité d’organismes communautaires engagés au quotidien dans la lutte contre les violences envers les femmes, la Campagne met cette année un accent particulier sur des violences occultées et invisibles. « Par exemple, où sont les voix qui s’élèvent contre la sous-représentation des femmes racisées au niveau de l’emploi ? C’est une violence économique, ça.  Qui parle des milliers de femmes qui sont sans statuts au Canada ? Les femmes itinérantes sont aussi vingt fois plus susceptibles de subir une agression que les autres femmes. De tout cela, on ne parle à peu près jamais», continue la présidente.

Illustrées par Iris Boudreau, les vignettes seront massivement diffusées sur les réseaux sociaux et dans une vaste campagne de cartes postales adressées aux élu.e.s  afin d’amener le gouvernement à agir concrètement contre les violences faites aux femmes. Les 12 jours d’action culminent le 6 décembre avec la 27e commémoration du massacre de 14 femmes à l’École Polytechnique en 1989.

Pour plus d’informations, http://cdeacf.ca/12joursactionviolence2016

-30-

Les membres du comité des 12 jours d’action : Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, Fédération des femmes du Québec, Femmes Autochtones du Québec, Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale, Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel, SOS Violence conjugale, Y des Femmes de Montréal. Cette année, une alliance a été créée avec la Fondation Paroles de femmes et le Collectif des femmes sans statuts.

Source : Fédération des femmes du Québec

Caroline Jacquet
Responsable de la Campagne des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes
514 806-0452
organisatrice@ffq.qc.ca

Actualités RQCALACS

13
nov

Montréal, le mercredi 8 novembre 2017 – Le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) salue l’initiative des ministres David et Charlebois de débloquer 1M$ pour aider les ressources pour victimes d’agression sexuelle à faire face à l’augmentation des demandes de soutien. Suite à la vague de dénonciations #MoiAussi, les CALACS avaient vu, en moyenne, les demandes d’aide tripler en seulement dix jours et cette augmentation n’a cessé de prendre de l’ampleur depuis. Les montants remis par le gouvernement sont donc chaudement accueillis dans les centres. Le fonds d’urgence a été distribué parmi 47 ressources. Les centres membres du RQCALACS ont reçu entre 10 800$ et 28 400$.

Lire la suite »

8
nov

Le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) lance un vaste mouvement de solidarité en invitant la population à accrocher une courte chaîne de trombones à leurs vêtements, comme symbole de leur engagement dans la lutte aux violences sexuelles. Avec la vague de dénonciations #MoiAussi, les victimes ont encore brisé les chaînes du silence. Ensemble, créons une grande chaîne de solidarité.

Lire la suite »

31
oct

À peine deux semaines après la sortie du mot-clic #MoiAussi, les Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) sont à bout de souffle et n’ont pas encore vu la couleur de l’argent annoncé par la ministre David.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Ensemble, créons une chaîne de solidarité

Lire la suite »