Un projet novateur pour l’intervention, la sensibilisation et la prévention en matière de violence sexuelle

06 octobre 2016

 Montréal, jeudi 6 octobre 2016 – Le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) souligne avec fierté le premier anniversaire de la Communauté de pratique en matière de violence sexuelle envers les femmes et les filles (CdP VSFF). 

 

Il y a un an, un projet novateur voyait le jour : une communauté virtuelle visant l’échange, l’avancement et l’amélioration des pratiques et des connaissances en matière d’intervention, de prévention et de sensibilisation pour contrer la violence sexuelle envers les femmes et les filles. À l’heure où de nouvelles manifestations de la violence sexuelle font surface (les cyberagressions, notamment), il devenait impératif pour les centres spécialisés et les organismes communautaires francophones offrant des services aux victimes d’agression sexuelle de créer des alliances afin de répondre de manière toujours plus innovante aux besoins des femmes et des filles« Personnellement, je trouve très motivant de pouvoir échanger et rallier nos forces. Au-delà de nos singularités, nous œuvrons toutes pour la même cause. Plusieurs défis sont semblables et les moyens pour parvenir à lutter contre les agressions à caractère sexuel sont diversifiés » indique Guylaine Lévesque, coordonnatrice au CALACS de Baie-Comeau, Lumière boréale. 

 

Mené par le RQCALACS, en partenariat avec l’Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF) et la Stratégie provinciale du Nouveau-Brunswick, le projet rassemble actuellement plus de 130 intervenantes réparties dans les trois provinces et bientôt, il s’ouvrira à l’ensemble du Canada. « Il ne fait aucun doute que les intervenantes francophones des centres qui offrent des services aux survivantes d’agression sexuelle détiennent une grande expertise. La mise en commun de ces outils, ces savoir-faire et ces ressources à l’échelle du Canada nous semble tout à fait appropriée pour dépasser les limites géographiques, briser le travail en silo et améliorer l’ensemble de nos pratiques » soutient Karine Bujold, d’Escale Madavic du Nouveau-Brunswick. « La CdP VSFF ralliant les intervenantes francophones du Canada permet de briser l’isolement des communautés francophones en situation linguistique minoritaire» ajoute Kim Dubé, de l’AOcVF. 

 

Alors que l’on voit surgir, dans les médias et ailleurs, des préoccupations de plus en plus marquées face à ce criant problème de société, nous travaillons collectivement sur des solutions concrètes, à l’aide d’un outil avant-gardiste afin d’enrayer le phénomène de la violence sexuelle envers les femmes et les filles. 

 

Le RQCALACS tient à remercier Condition féminine Canada pour le financement du projet,  l’Agence de la santé publique du Canada pour l’hébergement virtuel ainsi que Innoweave pour le soutien à l'évolution évolutive du projet.  

 

- 30 - 

 

Pour information : 

 

Martine Boucher, coordonnatrice de la CdP VSFF 

Cell médias: 514-346-5252 | RQCALACS: 514-529-5252  

 

Actualités RQCALACS

13
nov

Montréal, le mercredi 8 novembre 2017 – Le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) salue l’initiative des ministres David et Charlebois de débloquer 1M$ pour aider les ressources pour victimes d’agression sexuelle à faire face à l’augmentation des demandes de soutien. Suite à la vague de dénonciations #MoiAussi, les CALACS avaient vu, en moyenne, les demandes d’aide tripler en seulement dix jours et cette augmentation n’a cessé de prendre de l’ampleur depuis. Les montants remis par le gouvernement sont donc chaudement accueillis dans les centres. Le fonds d’urgence a été distribué parmi 47 ressources. Les centres membres du RQCALACS ont reçu entre 10 800$ et 28 400$.

Lire la suite »

8
nov

Le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) lance un vaste mouvement de solidarité en invitant la population à accrocher une courte chaîne de trombones à leurs vêtements, comme symbole de leur engagement dans la lutte aux violences sexuelles. Avec la vague de dénonciations #MoiAussi, les victimes ont encore brisé les chaînes du silence. Ensemble, créons une grande chaîne de solidarité.

Lire la suite »

31
oct

À peine deux semaines après la sortie du mot-clic #MoiAussi, les Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) sont à bout de souffle et n’ont pas encore vu la couleur de l’argent annoncé par la ministre David.

Lire la suite »

Voir toutes les actualités »

CALACS sur la carte

Voir les coordonnées »

Projet vedette

Ensemble, créons une chaîne de solidarité

Lire la suite »